Alexhike's content has been migrated to Hikster

Balade Patrimoniale

Municiplaité de Saint-Charles-sur-Richelieu

Balade Patrimoniale

Municiplaité de Saint-Charles-sur-Richelieu  |  Go to the park description page

Distances and altitude

Type

Aller simple

Distance

5.64km

Elevation +

3 m

Elevation -

-11 m

Highest point

19 m

Lowest point

10 m

Activities

Activity Estimated time Difficulty
Rando 1h30 Débutant

Weather

See the full weather: Temperature, wind, rain, snow,…. And even the cameras nearby

About

Les débuts de Saint-Charles-sur-Richelieu remontent à 1695, au moment où le gouverneur de l’époque, Louis de Buade, comte de Frontenac et de Palluau, concède une quatrième seigneurie sur le bord de la rivière Richelieu. Cette dernière porte alors le nom de Saint-François-le-Neuf. L’appellation de Saint- Charles, puis de Saint-Charles-sur-Richelieu, date de 1740 alors qu’une première église, dédiée à saint Charles Borromée, est construite sur le site actuel du charnier, dans le cimetière.

En 1800, toutes les terres de la seigneurie sont concédées. Toutefois, le village comme tel n’existe pas encore. Un négociant, un notaire itinérant et trois médecins composent la classe professionnelle. C’est entre 1813 et 1846 que le village prend réellement son essor. De nombreux artisans, industriels et marchands se groupent au coeur du noyau villageois, correspondant aujourd’hui à la jonction du chemin des Patriotes et de la rue de l’Union. À l’époque s’y trouve d’ailleurs un quai très achalandé qui accueille les premiers bateaux à vapeur effectuant le commerce sur le Richelieu.

Le sixième seigneur, Pierre-Dominique Debartzch, développe le village et incite la population à la rébellion par les écrits de son journal, L’Écho du pays. Louis-Joseph Papineau, chef des patriotes, et ses partisans commencent à tenir des assemblées publiques à travers la province. La plus grande de ces manifestations populaires, l’Assemblée des Six-Comtés, a lieu à Saint-Charles les 23 et 24 octobre 1837. Près de 5000 patriotes et leurs familles s’y rassemblent.

Le 25 novembre 1837 débute la triste et célèbre bataille de Saint-Charles opposant les patriotes et l’armée anglaise. Celle-ci se fait meurtrière: 33 patriotes meurent au combat, dont 26 sont enterrés dans le cimetière paroissial, sans service funèbre, dans une fosse commune. La rébellion laisse un village dévasté, des maisons, des commerces et une église incendiés ainsi qu’une population fragilisée. Le pistolet de Louis-Joseph Papineau, constituant l’un des vestiges de l’époque, est aujourd’hui exposé à la galerie Pierre-Meunier du bureau municipal.

En 1906, un second drame se produit à Saint-Charles-sur-Richelieu. Au village, un incendie majeur détruit 21 demeures des deux côtés de la rue de l’Union. En 1922, l’église paroissiale brûle à son tour, ne laissant que les murs de pierre. La reconstruction est complétée en octobre 1924. En 1995, la paroisse et le village fusionnent pour créer la nouvelle municipalité de Saint-Charles-sur- Richelieu. Au cours des dernières années, cette localité a contribué à promouvoir l’histoire des patriotes qui y ont habité. Restauré en 2016, le monument des Braves qui trône au parc des Patriotes rappelle le courage de nos ancêtres. De plus, des panneaux commémoratifs ont été installés en mémoire des 26 patriotes inhumés à Saint-Charles-sur-Richelieu. Enfin, un circuit interactif intitulé «Sur les traces des patriotes» a été réalisé avec la collaboration des résidents, qui se sont costumés le temps d’un tournage. 

A travers cette balade patrimoniale, vous rencontrerez les édifices suivants :

  1. Vue sur l'île aux cèdres
  2. La maison Rénois
  3. La maison sauvé
  4. Le champ de bataille de Saint-Charles-sur-Richelieu 
  5. Presbytère de Saint-Charles-sur-Richelieu 
  6. Le cimetière Saint-Charles 
  7. Maison Chisou-Duvert 
  8. Parc des patriotes
  9. La traverse (bac)
  10. La maison du gardien des quais  
  11. La maison du boulanger 

Nearby accommodation

Community opinion

Opinions